Tour 2 - Ca passe ou ca casse

20 juin 2020

Sur Bastion***, deux bandes rivales se sont affrontées en plein astroport pour une cargaison d'épices

Les contrebandiers sont un véritable fléaux dans la galaxie. Profitant du désordre créé par les conflits entre les différentes factions, bon nombre de pillages sont organisés sur des planètes majeures de secteurs clefs. Ainsi Bakura***, Bastion***, Muunilist***, Denon*** et Kessel*** annoncent d'importantes pertes de cargaisons et marchandises de valeur. La rumeur voudrait que la majorité des contrebandiers n'aient, au final, qu'un seul et même employeur.

Sur Bastion***, la police corporative n'a pu empêcher un affrontement en plein astroport de deux bandes armées et venues voler un très important stock d'épices rares. Le corps de Lisa la Sombre, ancienne pirate bien connue des services Impériaux, est retrouvé parmi ceux des victimes... Tant la Fédération des Planètes Libre que l'Empire se sont félicité de sa mort et indiqué qu'ils sont à la disposition du gouverneur de Bastion*** pour organiser la sécurité du secteur.

Un pour tous, mais pas tous pour un

La Fédération des planètes libres avaient un gouvernement fonctionnel et puissant, un Président et un objectif: combattre et détruire l'Empire de Palpatine et restaurer la République. Le Président Organa, dans son bureau, travaillait sans relâche à un plan d'attaque massive des positions défendues par la Fédération du Commerce: des informations à sa disposition ces derniers avaient juré allégeance à Palpatine.

"Ca passera, où ca cassera, mais nous devons frapper ces marchands. Ils sont les financiers de l'Empire. Coupons donc les vivre à Tarkin et Jerjerrod, nous verrons alors si leurs croiseurs volent toujours... La galaxie a besoin du Clan Organa, je suis celui qu'ils veulent suivre vers la liberté. Je vais m'adresser directement aux peuples de la galaxie, je suis l'espoir dont ils ont besoin."

Préparant son adresse à la galaxie, Organa en avait presque oublié de donner ordre à ses planètes de voter pour lui à la prochaine rencontre de la Fédération. Rencontre d'ailleurs très mouvementée car, si tous considéraient le vote une formalité, ce ne fut pas le cas des planètes de MonMothma... A l'appel du vote, l'ensemble des Sénateurs du groupe de la Sénatrice se sont levés pour annoncer une motion de défiance contre Organa et demandé à ce que Mas Amedda soit nommé à la Présidence. Après un moment de silence, les Sénateurs de Mas Amedda ont voté... Organa. Et ceux du Président, sur ordre du chef de Cabinet de ce dernier, ont fait irruption dans la salle de vote pour défendre leur candidat. Un vote sous tension mais qui confirme Organa à son poste et permet l'engagement des fonds de la banque de la Fédération dans les actions décidées par le Président.

Au dessus des querelles politiques, le Président Organa s'est donc adressé à la galaxie. Visant d'abord des planètes et secteurs précis, Organa s'adresse à eux de son bureau. Derrière lui le symbole de l'académie Jedi de Corruscant, des holoreprésentations de Leila Organa, de Yoda, des plus grands penseur et philosophes de l'ancienne république. Le message est clair, même si le mot n'est jamais prononcé dans le discours: l'ordre Jedi n'est pas mort, l'ancienne république c'est lui.

""Peuples libres, je m'adresse à vous car la menace grandit de jours en jours. Palpatine a décidé de mettre sous son joug l'ensemble des planètes de la Galaxie et pour cela il compte sur ses fidèles troupes dont le sombre et dévastateur Dark Vador.

Il faut une résistance à cette volonté de tous nous mettre esclaves de cet empereur malsain et issu du néant.

La Fédération des Planètes Libres aspire à regrouper autour d'elle tout ceux qui veulent combattre l'ordre noir qui monte. Quiconque se dressera contre l'Empire doit nous rejoindre pour que nos forces grandissent.

Il en va de la vie de vos peuples et de leur Liberté. La Fédération n'exige pas d'allégeance autre que celle du combat contre l'Empereur. Ce dernier exigera lui votre soumission, un genou à terre, tandis que vos peuples seront réduits en esclavage pour nourrir leur puissance obscur.

Réveillons notre Force ! Tout talent est le bienvenu dans ce combat ultime...

Rejoignez nous !"

Le Vice-Roi de la Fédération du Commerce, le dindon de la farce ?

Le Vice-Roi de la Fédération du Commerce était connu pour sa subtilité et ses talents de négociateur. Il avait pris son indépendance de Palpatine, qu'il avait pourtant soutenu lors de la guerre des clones, et avait aujourd'hui un rôle clef à jouer dans la galaxie. Au cycle précédent il avait obtenu du Président Organa un pacte de non-agression ! "J'ai un pacte, il n'osera pas à nouveau le briser et m'attaquer ! L'alinéa 12 de l'article 30 précise qu'en cas de violation, il s'engage à rembourser les sommes engagées à titre conservateur pour soutenir l'ensemble des mesures qui permettent la bonne continuité de l'exploitation !" disait le Vice-Roi à ses troupes et conseillers. Pourtant tous l'avaient mis en garde, jusqu'aux Impériaux, sur le Président Organa.

"Organa va lui marcher dessus, du pied gauche, espérant que ca lui porte bonheur. C'est un fantôme du passé ce Vice-Roi: je ne parle pas aux morts..." avait même indiqué Vador lors d'une holoconférence interne avec Jerjerrod et Tarkin...

Soutenu par l'Ordre de Mecrosa pour ses opérations extérieures, dont nous parlerons plus tard, le Vice-Roi se sentait fort. Le fantôme se croyait bien vivant. Le fantôme avait tort.

Mais heuuu non ? Si ? Ils m'ont tous laché ? Mecrosa devait aider nan ? Merde... mais on avait signé un contrat !!! Je vais porter plainte devant l'Empereur !

L'ensemble des forces d'Organa se sont jetées sa capitale. 2 commandements armés jusqu'aux dents, engagement total, pas de discussion ni la moindre sommation. Oui oui, la planète a pu envoyer un code prouvant qu'un pacte de non-agression avait été signé. Oui oui.

"Feu à volonté, ce sont des agents Impériaux, Palpatine est derrière eux."  Organa en personne a dirigé les opérations avec l'engagement de McQuarrie à ses côtés.

Neimodia*** s'éfondre après des combats d'une rare intensité. Bombardements orbitaux, chasseurs dans le ciel, troupes armées au sol, rien n'a été laissé au hasard. Le gouverneur local dépose les armes et refuse désormais de répondre au Vice-Roi ou de se référer au droit des contrats pour légiférer contre la Fédération des planètes libres. Laissée sans défense et sans flotte, la capitale de la Fédération du Commerce n'est plus... C'est le début de l'exil pour le Vice-Roi et les siens.


Vador avait prévu d'aller sur Pzob en personne mais, à la dernière seconde, après avoir changé, modifié, rechangé les coordonnées de saut, décide de frapper le coeur de la Fédération des planètes libres. Dommage pourront dire certain, car la rumeur voudraient que le destin de Vador l'attendait à Pzob. Des services secrets Impériaux aux agents neutres, tous ne parlaient que de l'arrivée "sous peu" de Vador et de sa flotte.. Destin ou pas, le rendez-vous est reporté à une autre fois, surement: le Seigneur Noir est décidément très surprenant dans ses ordres.

De nombreuses flottes Impériales sortent donc en même temps de l'hyperespace et prennent position sur des planètes clefs. La guerre est ouverte...

Chandrilla***, Ralltiir***, Tanaab, Carida: les forces impériales quadrillent de nombreuses planètes et cherchent l'engagement à tous prix ! Dirigée par le Grand Amiral Tarkin et soutenue par Vador, l'opération vise à mettre en danger un grand nombre de planètes liées à la Fédération des planètes Libres et plus particulièrement à la Sénatrice MonMothma.  Tarkin a tout pensé, tout étudié, il a acheté à qui de droit toutes les informations clefs sur les défenses de MonMonthma.

"Elle est en cuve à bacta entourée d'une poignée de gardes fidèles suite à l'affrontement avec Soeur Lisa. Personne de la Fédération ne va venir l'aider.

Nous devons la capturer et la trainer devant l'Empereur, qu'il la juge... " disait Tarkin.

"Et si elle résiste, humilions là, nue elle sera donnée en pature à une fosse de wookies affamés..." ajoutait Vador.

"Je prépare les autorisations de diffusion selon la section IV du manuel d'holoprocès du Sénat..." précisait Jerjerrod.

La Sénatrice MonMothma avait tout prévu

Plusieurs croiseurs, des chasseurs, des barges d'assaut... Le Grand Amiral Tarkin regardait l'holoprojection de la situation autour de Ralltiir*** avec le sourire. En face de lui, un transport de troupes lourd, quelques corvettes corléiennes et une barge médicale.  L'ordre était clair, la mission se déroulait comme prévu: "Envoyez les troupes d'assaut. Capturez la. Vivante. Ou morte. Mais dans ce cas là, qu'elle souffre, pour plaire au Seigneur Vador..."

Elle le savait. L'Empire allait lui sauter dessus. Dans sa barge médicale, MonMothma avait demandé à ses troupes de se préparer au dernier combat. L'ordre était clair: ils arrivent et jusqu'au dernier nous allons nous battre. Elle-même, blaster en main, se préparait à mourir. Mais MonMothma avait aussi voulu croire en la force, croire en Yoda et en l'ordre Jedi. Elle avait vu qu'une grappe d'astéroides allait traverser l'espace de Ralltiir*** plus ou moins au moment où les Impériaux allaient attaquer. Elle savait l'opération risquée mais là résidait son seul espoir. Propulseurs à fond, sous le feu des Impériaux, écrasez par le nombre et sans aucune chance de victoire, MonMonthma a foncé vers les astéroides.

Les astéroids ou l'Empire, MonMothma a choisi

"Sénatrice, champs déflécteurs à 0%. Nous n'avons plus de boucliers, le moindre choc va percer la coque...

- Foncez. Tirez avec tout ce que nous avons pour relentir les Impériaux et foncez. Je sais que nous pouvons passer. Je le sais !"

Et ils sont passés. Cachés dans les astéroides, l'intégralité de la maigre force de la Sénatrice a survécu. Impuissants, les Impériaux n'ont réussi à abattre que des cailloux et roches sans intérêts, sans jamais réussir à véritablement toucher leur cible. Face à un Tarkin enragé, humilié par la Sénatrice, Vador aura cette petite phrase "Grand Amiral, vous n'avez pas échoué, elle avait la force avec elle... pour cette fois. Sénatrice, demain, vous serez au menu de mon prochain buffet."

Si la victoire n'est pas totale pour l'Empire, elle est tout de même écrasante. Le coup de grâce venant des équipes de lobbiste du Grand Moff Jerjerrod qui font voter aux sénateurs une modification de l’article 835.4 du code de la construction et de la sécurité immobilière imposant le changement des normes électriques en vigueur, avec nécessité d’adapter tous les bâtiments, y compris les bâtiments administratifs, au système quadriphasé à basse tension hélicoïdale. Cette mesure est particulièrement mal appliquée sur Alderaan, qui venait juste de passer au système triphasé à haute tension bi circulaire. Les pannes de courant qui en résultent empêchent cette planète de produire des revenus à ce tour.

Pendant ce temps à Scariff... Ses plages, ses centres de recherche, sa lune...

Cette lune, pourtant totalement insignifiante, perdue dans l'espace, semble devenir le centre de la galaxie. D'abord curieusement silencieuse, sans réponse d'aucune des garnisons Impériales et sous blocus total de l'Ordre de Mecrosa, la planète commence à éméttre des messages tous plus incohérents les uns que les autres.

Celui du Sénateur Lott Tod suppliant Palpatine de venir le sauver, un autre du même Sénateur demandant l'autorisation de quitter la planète pour rejoindre Honoghr d'urgence, la réponse positive d'une tour de contrôle, la demande d'un vaisseau de transport privé d'installer un lupanar (!!!) dans les garnisons Impériales... demande restée sans réponse... l'arrivée de plusieurs vaisseaux sur la planète... des messages de Soeur Lisa vers la planète... un message du Vice-Roi indiquant que Mecrosa va intervenir et sauver la situation... un message ordonnant d'armer toutes les défenses du périmètre extérieur des garnisons... la fuite en toute urgence de la flotte de Mecrosa sans aucunement intervenir où que ce soit... puis le chaos. Des messages dans tous les sens venant de la planète, des hurlements de douleur, des pleurs, des supplications, des chants religieux, des images de corps dont le coeur a été arraché, des appels à l'aide, des demandes de renforts, des holotransmissions de suicide d'officiers Impériaux ou de civils jurant allégeance "à la douleur et la souffrance universelle"... un rire... un dernier hurlement... Et le silence. A nouveau. Un silence de toutes les fréquences, de tous les signaux. Rien. Strictement, simplement, totalement, R-I-E-N.

Toutes les cantinas de la galaxie ne parlent que de l'affaire "des messages de Scariff" ou encore de la "malédiction de Scariff". Tous s'accordent pour dire que l'Empire est derrière tout cela, les doigts sont pointés vers le Grand Moff Jerjerrod et Vador. Une expérience qui aurait mal tourné et qui serait totalement hors de contrôle... et sur laquelle l'Empire voudrait pudiquement jeter un voile avant de détourner le regard... la lâcheté de Mecrosa... de la radinerie du Vice-Roi... parfois le nom de la Duchesse est cité sans trop qu'on comprenne pourquoi...

 

Loin de la lune maudite, les femmes sont aux commandes. La Duchesse et Qi'Ra semblent diriger en sous-main l'immense majorité des actions de la pègre. Que ce soit sur Tatooine où Jabba organise tant bien que mal ses forces ou ailleurs dans la galaxie, elles sont pour le moment celles vers qui de plus en plus de peuples se tournent pour demander conseil et protection. On dit leurs richesses très importantes et leurs flottes bien garnies, des gants d'acier sous des draps de soie...

Talasea, Ryloth, Saparin*, Ylesia***, Corellia*, Chandrilla*** changent d’allégeance politique: Empire, neutres, Fédération des planètes libre, chacun arrive à obtenir l'adhésion de nouvelles planètes à son organisation.

Une carte de la galaxie se dessine sans aucun camp ne prenne vraiment le dessus.

DL du prochain tour: vendredi 10 juillet 2020 (je précise) à midi (12H00), heure d'Ajaccio, planète terre.

Historique

Présentation
Tour I - Des souris et des hommes
Tour 2 - Ca passe ou ca casse
Tour 3 - Opération HammerHell

← retour à l’accueil