Episode XXI

18 octobre 2019

EPISODE XXI - LE JOUR DE L'EMPEREUR

"C'est un p'tit magouilleur, un combinard... un vaurien. Il va vous plaire."

 

Vador au milieu de ses forces d'élite.

Nul ne sait traduire cela, aucun langage ne sait dépeindre la vision de chaos, de cris inarticulés qu'il laisse sur le visage de ses victimes. Vador est la mort incarnée et le voici à bord de son vaisseau amiral, à torturer un pilote rebelle, éjecté de son X-Wing lors de l'escarmouche autour de Kuat. Attaché à un siège par un médecin de la marine impériale, qui a pour seule mission de le maintenir en vie, le caporal Gédéon Styles sait qu'il va passer un mauvais moment. Le Seigneur Sith vaque à ses projets tout en palabrant : "vous vivez sur une île de placide ignorance, caporal, au sein des noirs océans de l'infini..." Styles serre les dents, sa respiration s'accélère. L'heure est venue. "Adieu, caporal, votre mort est à l'image de votre combat contre l'Empire : inutile..."

Croiseur impérial en opération.

L'ordre 147 est laché et les flottes impériales se déploient devant de multiples systèmes. Pour l'Empereur, Vador et tout leur clique, il s'agit de réduire à néant les tentatives de débarquement de l'Alliance. La stratégie est totalement nouvelle. La Marine impériale se disperse donc, enfin, afin de haper les vaisseaux rebelles dans le plus de secteurs possibles. Très vite, l'opération semble vouée à l'échec, aucune flotte rebelle ne venant se mettre à portée des canons-lasers des croiseurs impériaux. Lorsque... soudain...

Premiers affrontements pour la reprise de Bespin.

Dans la moiteur d'une cabine de pilotage qui empeste le coaxium, le Colonel Feyn Gospic annonce à ses hommes que l'entrée dans l'atmosphère de Bespin est imminente. La carlingue commence à trembler, les hommes vomissent, mais signalent qu'on les mette au plus tôt à l'épreuve du combat pour reprendre Bespin. Et, effectivement, la piétaille du Colonel se met en action, dès que les barges s'accrochent aux dômes des stations. La Cité des Nuages, chère à Saw Gerrera, est à nouveau sienne.

Les chasseurs du Colonel Gospic sont pris pour cible.

Mais l'Empire veille : l'escadre du Commandant Piett sort de l'hyper-espace et s'en prend directement aux frégates alliées. L'ordre 147 trouve son premier écho lors de la bataille de Bespin, qui tourne à l'avantage évident des forces spatiales impériales. Gospic voit sa flotte se réduire comme une peau de chagrin, jusqu'au néant. Le voici désormais coincé dans la Cité des Nuages, sans plus aucun soutien.

Branle-bas de combat pour les pilotes impériaux.

L'ordre 147 résonne aussi aux abords de Yag'Dhul. Les chasseurs TIE décollent par le pont inférieur du croiseur de tête de l'Amiral Treuten Terradoc. Car autour de Yag'Dhul, se présente exactement la même situation qu'au large de Bespin. Là, les troupes du Sénateur Organa s'emparent de la planète, mais leurs vaisseaux restés en orbite sont massacrés par la chasse impériale. Deux flottes surgissent, mêlant les appareils du Seigneur Vador et du Grand Moff. Une fois de plus, les défenses de Bail Organa sont rompues. Le Sénateur conserve la planète de production, mais n'a plus un seul vaisseau de combat.

L'Empereur sent la victoire finale poindre.

L'ordre 147 étant finalement un succès, les opérations s'intensifient. Quittant le système N'zoth, l'Empereur vient châtier les Rebelles à Rattatak. Comme pour Bespin, comme pour Yag'Dhul, les Rebelles prennent pied sur la planète, mais les voici encerclés par l'arrivée des destroyers de la flotte personnelle de l'Empereur.

Pendant ce temps, sur N'zoth, c'est la révolution. Le Seigneur Nil Spaar s'insurge et, à la tête des Yevethas les plus sanguinaires, destitue le Vice-Roi Kiv Truun, celui-là même qui avait ployé le genou si tôt devant Palpatine.

A l'annonce de la venue de Lesley Andreya sur sa barge, Jabba tousse.

Alors qu'elle a déjà son billet de retour pour un système du Noyau, Lesley Andreya joue sa dernière scène. En recevant un holomessage crypté et urgent, elle pense trouver le moyen de décoller vers d'autres cieux. Mais l'espionne a été repérée ; il faut avouer, que d'être envoyée sur la barge personnelle de Jabba pour préparer un assassinat à l'épisode dernier, avait de quoi intéresser et exaspérer le cartel Hutt. Pendant que les quartiers de Jabba sont sécurisés - les enfants recrachent leur pop-corn en voyant la grosse limace s'étouffer de peur - Bib Fortuna et ses sbires s'employent à interdire tout départ à la jeune tueuse. 

Le réveil strident du grand Sarlacc.

La suite est une banale succession de faits divers : l'espionne est prise,  enchaînée, mise dans un cachot, torturée par les gardes gamorréens peu réputés pour leur tendresse et enfin droguée, afin qu'elle raconte tout ce qu'elle sait. Jabba hésite longtemps entre la cryogéniser après étranglement ou la laisser se faire digérer lentement par le Sarlacc. Nous ne savons pas la fin choisie par le Seigneur du crime, mais il est certain que l'on n'entendra plus jamais parler de cette petite garce.

Le droïde 4-LOM attend calmement sur Chandrila.

Il est de ces opérations annexes qui font beaucoup parler d'elles. Le duel entre le droïde 4-LOM et l'équipe de contrebandiers des Mon Calamari est de celles-là. Patient et froid comme un serpent, le droïde attend sa proie. La voilà, lorsqu'un premier contrebandier arrive sur Chandrila. Il est immédiatement abattu. Mais, ce que le Moff Jerjerrod n'avait pas prévu, c'est l'envoi d'un second contrebandier, épaulé par une brute sèche de mercenaire. Le droïde est à son tour exécuté, pendant que Nabrun Leids s'enfuit, les cales pleines de marchandises.

Notons qu'un autre chasseur de primes notoire, Greedo, a été désintégré en voulant s'attaquer au puissant Voga le Hutt.

Les risques du métier.

La mésaventure de la contrebandière Renna Strego vient illustrer et confirmer les dangers constants que chaque aventurier encourt lorsqu'il décide de venir détourner quelques millions dans un système majeur. En approche dans le Maelström d'Akkad entourant la planète Kessel, le cargo rapide de la Capitaine Strego s'est fait dévorer par un Summa-Verminoth. Après la mise en place de mines ou d'assassins attendant patiemment qu'un voleur de l'espace se présente, voici qui ne va pas plaire aux champions de la contrebande, peu habitués aux tracas.

Fallait pas l'énerver !

Le Roi Tarfull - tu me cherches, tu me trouves - intervient en personne sur Ryloth, afin de soutenir les révoltés. La riche planète appartenant aux Hutts est expressément visée en représailles de l'agression de Jabba contre la planète natale des Wookies. Rejoignant les "forces de la Liberté" de la Capitaine twi'lek Rianna Saren, les Wookies réussissent à s'emparer de tous les points vitaux du système, qui échappe aujourd'hui à un Jabba furieux. L'opération était certaine de réussir, avec le soutien d'une flotte de l'Alliance, venue fermer l'espace.

Kashyyyk est d'ailleurs, elle aussi secouée de mouvements d'insoumission. A suivre...

 

Date limite : vendredi 15 novembre, au soir venu.

Historique

Présentation
Episode I
Episode II
Episode III
Episode IV
Episode V
Episode VI
Episode VII
Episode VIII
Episode IX
Episode X
Episode XI
Episode XII
Episode XIII
Episode XIV
Episode XV
Episode XVI
Episode XVII
Episode XVIII
Episode XIX
Episode XX
Episode XXI

← retour à l’accueil